Actualités

APRR et AREA investiront 220 millions d’euros au service du réseau autoroutier

Dans le cadre du nouveau plan d’investissement autoroutier, le Groupe consacrera 220 millions d’euros à l’évolution des réseaux et à la proposition de nouveaux services aux voyageurs.

Découvrir

Actualités

Signature par APRR du Pacte de performance

APRR et Eiffage ont signé le Pacte de performance du ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports pour l’accompagnement des sportifs de haut niveau

Découvrir

Actualités

Reprise d’exploitation de l’A75 par APRR

Dans le cadre du plan de relance autoroutier, la section comprise entre le nœud autoroutier A71-A75 et le diffuseur n°5 de Saint-Amant-Tallende, a été concédée à la société APRR

Découvrir

Carte du réseau APRR

Un réseau maillé au cœur de l'Europe

Découvrir

Le voyage en toute sécurité

Plus de 50 ans de politique de sécurité

Les utilisateurs du réseau APRR-AREA ont pour première préoccupation la sécurité. Celle-ci a toujours été la nôtre. 
Découvrir
Vivez
L'aventure
APRR
Découvreznotre expérience métier à 360°
Être au coeur de l’information et couvrir l’autoroute sous tous ses angles ! DESPRÉS Adeline Information trafic http://aprr.com/fr/node/78 Je suis journaliste certes, mais surtout journaliste infotrafic.

La différence, c’est que nous avons une mission de sécurité auprès des auditeurs, avec un langage et des outils propres.

Je dois rassembler l’information, la trier et la présenter de façon compréhensible, en apportant aussi des solutions et du réconfort lors des perturbations. Cela demande évidemment de l’empathie : il faut toujours se mettre à la place de l'auditeur pour l’accompagner au mieux tout au long de son trajet.

Pour chaque bulletin trafic, nous devons croiser une multitude de sources d’information en temps réel, 365 jours par an : les alertes du PC circulation, les réseaux sociaux, les appels à témoins, le système de vidéosurveillance et les remontées issues des applications mobiles...

Mais mon métier ne se résume pas uniquement à l’information trafic. Je réalise également des reportages diffusés chaque jour à l’antenne sur des sujets comme la sécurité, le tourisme ou sur des événements phares comme le Mondial de l’Automobile.

Il faut donc être à la fois dans le feu de l’action et curieux de la vie autour de l’autoroute pour accompagner tous nos voyageurs. Des missions diversifiées qui rendent le quotidien très enrichissant !
 
Fiche 2Fiche 3Fiche 4
Mon métier, agir dans un esprit apaisé et collaboratif. CARLINO Richard Surveillant péage http://aprr.com/fr/node/78 Le péage vit 24h/24 tous les jours de la semaine ! En tant que receveur chef, je dois veiller à son bon fonctionnement et savoir trouver les solutions adaptées pour faire face aux imprévus.

Mon métier nécessite une réactivité en toutes circonstances. Le quotidien est rythmé par la relève de poste, la gestion des tâches administratives liées à l’activité du péage, le management des différents collaborateurs et prestataires. Des missions variées mais qui sont toutes orientées vers une priorité absolue : la sécurité de nos clients et du personnel.

Pour y parvenir, la communication entre les équipes est essentielle. Nous sommes le point central de la récupération et de la redistribution de l'information sur notre périmètre. Cela demande d’être réactif tout en étant le plus précis possible dans nos compte rendus journaliers pour assurer la continuité dans notre service : il n’y a pas de place à l’inconnu lorsque l’on prend son poste.

Savoir fonctionner en équipe est donc crucial. Quel que soit le contexte, il faut permettre à tous d’œuvrer efficacement dans un cadre serein ; tout passe par le dialogue et le partage de compétences !
Fiche 3Fiche 4Fiche 5
Savoir s’adapter à toutes les clientèles. CHAPPAZ Frédérique Conseillère clientèle http://aprr.com/fr/node/78 Je conseille les voyageurs du réseau, particuliers comme professionnels, sur nos offres de télépéage. Ma mission est de les accompagner vers la formule la plus adaptée à leur mode de déplacement et leur zone géographique, en leur offrant confort, fluidité et sécurité.

Dans le cadre de la télé-exploitation, j’échange avec une centaine de clients par jour, soit au téléphone, soit par des rendez-vous physiques. Chacun nous contacte pour des besoins très précis, et nous devons apporter une réponse à la fois rapide et personnalisée. Du choix de la formule au service après-vente, nous suivons l’évolution de l’abonnement, le remplacement d’un badge perdu ou défectueux, et nous signalons au service facturation ou fraude les incidents de paiement ou et les éventuelles erreurs...

Nous avons la chance de travailler dans différents Espaces clients, sur des tranches horaires variables (matin ou après-midi). Cela permet de diversifier la nature des contacts avec les voyageurs et de changer d’environnement.

Pour réussir, il faut avoir le sens du contact, savoir être à l’écoute et s’adapter à tous les clients de l’autoroute !
Fiche 4Fiche 5Fiche 6
Récolter, traiter l’information et agir, en 4 minutes. CHARLES Sébastien Opérateur PC http://aprr.com/fr/node/78 Pendant 7 à 9 heures par jour, les voyageurs sont le centre exclusif de l’attention de chaque opérateur.

Nous gardons constamment l'œil sur l’ensemble du réseau. Comme un centre névralgique, notre métier consiste à la réception, au traitement et la restitution d'informations, aux équipes et aux voyageurs.

Quelles que soient leur nature et leur gravité, nous avons 4 minutes pour réagir aux situations. Et il n’y en a jamais deux identiques !

Pour gérer les situations et décider d’une intervention, nous sommes tous mobilisés autour de notre chef de salle. Pour nous, la solidarité est vitale, car elle nous permet de gérer efficacement toutes les situations. Contrôle de soi et esprit d’équipe sont les clés pour ce métier.

Pour un opérateur PC, la routine n’existe pas. Chaque jour est une nouvelle aventure !
Fiche 5Fiche 6Fiche 7
Un métier pour la circulation de l'information ! BERTHIER Éric Technicien équipement http://aprr.com/fr/node/78 Mon travail consiste à maintenir le réseau autoroutier connecté ! C’est-à-dire, s’assurer du bon fonctionnement des équipements dynamiques de la route dans lesquels toutes les communications du Groupe transitent : fibre optique, bornes d’appel, automates, panneaux à messages variables…

Je suis responsable de la maintenance de ces équipements sur plus de 200 kilomètres d’autoroute. Cela passe par des actions de prévention à la maîtrise d’œuvre des travaux correctifs (remplacements de matériel en panne ou usager et mises à jour informatique). La majorité de nos missions sont donc menées sur le terrain ; et nous gérons également le pilotage et le suivi des projets d’un point de vue administratif.

Une partie de nos interventions, préventives comme correctives, sont prévues en avance en fonction de cycles longs mais l’imprévu rythme évidemment notre quotidien. Dans ces cas là, trois degrés d’intervention sont définis avec des délais précis, allant de l’intervention sous 1h30 à 10 jours en fonction du degré d’urgence. Pour assurer la sécurité des clients en toutes circonstances, chaque technicien assure une astreinte d’une semaine par mois.

Pour réussir il faut être autonome et savoir prendre des décisions rapidement, surtout dans les conditions d’urgence. Il faut également être curieux, du savoir des autres et des nouvelles technologies !
Fiche 6Fiche 7Fiche 8
Grâce à mon travail, je mets mes convictions en action ! DELORME Camille Chef de pôle environnement http://aprr.com/fr/node/78 Les sujets dont j’ai la charge sont riches et variés : qualité de l’eau, de l’air, gestion du bruit, des déchets, respect de la faune et de la flore…  Qu’il s’agisse de solutionner un problème détecté en local, ou de réfléchir à de nouvelles procédures pour l’ensemble du réseau, la maîtrise de notre impact sur l’environnement est au cœur de mes responsabilités.

Mon métier c’est comme l’effet papillon ! Tous ces petits combats que je peux mener au quotidien participent aux changements de grande ampleur. Pouvoir mettre mes convictions en action, c’est chaque jour une victoire.

Je me sens utile au groupe qui m’emploie, à la Société de manière générale et aux voyageurs pour qui nous construisons le réseau de demain. Une route plus sûre, plus confortable et qui laisse la nature offrir ses plus beaux paysages.
 
Être chef de pôle environnement, c’est être pragmatique, créatif, et savoir garder chaque jour la force de ses convictions.
Fiche 7Fiche 8Fiche 9
La sécurité de tous avant tout. GUILLERMAND Yves Ouvrier autoroutier http://aprr.com/fr/node/78 En tant qu’agent routier, ma mission première c’est de garantir la sécurité des voyageurs. L’imprévu est omniprésent et la routine inexistante.
Je suis en charge du balisage lors de travaux ou d’accidents, de l’entretien des espaces verts et des aires de services, et de réparations diverses sur le réseau. Tout ça sur un rayon d’environ 45 kilomètres !
J’ai la chance d’être toujours en extérieur avec chaque jour des interventions très différentes, dont une grande partie de gestion d’imprévus.

Il n’y a aucune journée type dans notre métier ! Nous devons nous adapter en permanence aux situations. Par exemple, en hiver, nous effectuons des rondes de nuit pour vérifier la présence éventuelle de verglas. Cela permet de compléter les informations transmises par les stations météo positionnées sur le réseau et d’adapter la salaison de la chaussée. Au printemps, nous consacrons plus de temps aux espaces verts, avec le fauchage et l’élagage… Il faut donc être très polyvalent.

La constante pour chacune de nos interventions, c’est la sécurité, pour les voyageurs comme pour nous. Cela demande beaucoup de vigilance. Nous sommes toujours en équipe de deux ou trois collaborateurs, et bénéficions de formations et de rappels réguliers autour des règles de sécurité.
Fiche 8Fiche 9Fiche 10
Mon métier : inspecter pour mieux rouler ! VOIRON Serge Conducteur de travaux http://aprr.com/fr/node/78 En tant que surveillant travaux, mon rôle est de coordonner les travaux et réaliser la maîtrise d’ouvrage sur une portion d’autoroute d’environ 70 km. 
Sous la responsabilité du conducteur de travaux, j’effectue des contrôles sur l’état des installations, réalise les consultations auprès des prestataires si nécessaire et m’assure de la bonne réalisation des travaux et jusqu’à la livraison finale. 

Chaque début d’année, j’inspecte tous les ouvrages d’art sur mon tronçon, soit environ une centaine : des passages supérieurs et inférieurs, des ouvrages hydrauliques qui permettent le passage des torrents ou encore des buses. Je vérifie aussi l’état des chaussées et des enrobés. Ces contrôles, alliés à l’intervention d’un bureau de contrôle externe tous les cinq ans, nous permettent de programmer et orchestrer les travaux à mettre en œuvre pour garantir leur bon fonctionnement des installations. Pour chaque intervention, l’objectif est simple : assurer la sécurité des usagers et des personnes qui interviennent sur le chantier, tout en impactant le moins possible la fluidité du trafic.

En parallèle de ces missions récurrentes, j’assure une semaine d’astreinte par mois. Dans ces situations, les urgences - qu’il s’agisse d’un épisode neigeux ou encore d’un accident - prennent le pas sur les missions quotidiennes et deviennent ma priorité absolue ! 

C’est un métier finalement très diversifié qui allie présence sur le terrain et tâches administratives, quasiment à part égale. Nous sommes en permanence en interaction avec nos prestataires et en interne. Avoir le sens du contact est donc essentiel ! 

Enfin, il faut aussi suivre les évolutions des normes d’installation et être curieux pour être toujours plus à la pointe des innovations produits pour être en mesure de répondre à tous les enjeux.
Fiche 1Fiche 9Fiche 10
Je me mets dans la peau de nos clients tous les jours. AYACHI Inès Technicienne qualité de service http://aprr.com/fr/node/78 Chaque jour, je sillonne le réseau pour m'assurer de la qualité des installations et des services proposés aux voyageurs : sur les aires de repos et de services, mais aussi les espaces d’attente de dépannage, les Espaces clients télépéage… Cela se fait dans le cadre d’audits récurrents ou qui interviennent à la suite de demandes internes. Je suis donc au croisement des différents départements du Groupe, les responsables de site et la clientèle.

Concrètement, je me mets dans la peau du voyageur et à l’aide d’une tablette numérique, je recense à la fois ce qui fonctionne bien et ce qui peut être amélioré. Le but : permettre que chaque client bénéficie du meilleur service quel que soit l’endroit et le moment de son passage. 

Au final, je passe la moitié de mon temps sur le terrain et l’autre au bureau pour préparer les interventions, rédiger des compte rendus - photos à l’appui - destinés aux services du Groupe, m’assurer de la mise en place de mes recommandations et partager les bonnes pratiques au sein du réseau.

Finalement, c’est un travail qui demande beaucoup d’autonomie et de sens critique pour améliorer en permanence le service que nous proposons à nos clients.
Fiche 1Fiche 2Fiche 10
La richesse de mon métier : la multitude de personnes avec lesquelles je travaille pour qu’un projet aboutisse. QUIVET Sandra Conducteur d’opération grands projets http://aprr.com/fr/node/78 Quand on est conducteur d’opérations, pas une journée ne se ressemble !

Je mène deux à trois grands projets d'aménagement simultanément. Qu’il s’agisse d’ouvertures ou d’élargissements de tronçon, l’objectif reste toujours le même : améliorer la fluidité du trafic et la sécurité des voyageurs.

C’est un challenge permanent ! La conduite d’un grand projet dure en moyenne quatre à cinq ans, et s’articule autour d’une phase administrative - je suis garante du respect des délais et du budget - et de suivi des travaux.
Pour chaque projet, la concertation est essentielle : en amont, pendant et après la réalisation, je travaille avec toutes les parties prenantes : du riverain aux élus locaux en passant par les associations, les entreprises et les représentants de l’État. C’est également le cas en interne puisque nous sollicitons des experts techniques, équipement ou environnement. La richesse de mon métier, ce sont toutes ces personnes avec lesquelles je collabore au quotidien pour que les projets aboutissent.

Pour réussir, le travail d’équipe et le sens de l’écoute sont cruciaux. Mais il faut aussi savoir s'adapter en permanence et passer efficacement d’un projet à l’autre.
Fiche 1Fiche 2Fiche 3
VivezL'aventureAPRRhttp://aprr.com/fr/fr/les-metiers/decouvrir-les-metiers-du-groupe

Qui sommes-nous ?

APRR en bref

APRR, filiale d’Eiffage, entretient et gère les autoroutes et les ouvrages à péage qui lui ont été concédés par l’État. Conformément aux contrats de concession, le Groupe procède également à des investissements importants sur son réseau de 2 323 km, pour améliorer les conditions du voyage et répondre aux nouvelles demandes de mobilité de ses clients.
Découvrir